07/12/2023

L’eau dans tous ses états.

« L’eau appartient au patrimoine commun de la nation. Chacun est légitime à en parler. 
Ce n’est pas un bien, c’est un patrimoine ».

Martin Gutton, Directeur général de l'agence de l'eau Loire-Bretagne dont nous dépendons.
Comme tout patrimoine, il est important de le préserver, de l’entretenir et de le transmettre aux générations futures. L’eau, élément vital, continue année après année à se raréfier en France et dans le monde.
Dans notre département et en fonction des bassins versants, les arrêtés se sont succédés passant de « vigilance, alerte, alerte renforcée ou crise ». Pour notre commune, nous faisons partie du bassin versant de l’Yèvre aval qui a terminé la saison estivale en vigilance Alerte. Pour être informés de ces différentes situations, vous êtes habitués à recevoir les arrêtés préfectoraux que nous vous adressons par mail ou PanneauPocket.
Les années se suivent et se ressemblent concernant les sécheresses à répétition qui mettent à mal les nappes phréatiques. Pour préserver notre privilège d’avoir de l’eau aux robinets de nos maisons, il est important de suivre à la lettre ces arrêtés. Nous sommes tous concernés : particulier, industrie, artisanat, agriculture, collectivité… L’eau doit être partagée mais nous devons réduire nos consommations ; dans tous les domaines il y a des solutions.
Pour les collectivités, il est urgent d’intervenir sur les réseaux qui sont vieillissants et fuyards. Actuellement, le rendement s'élève en France à 80% en moyenne (75% à Pigny et 74 pour la CCTHB), ce qui veut dire que sur 100 litres d’eau qui rentrent dans le réseau, 20 litres sont perdus.
A Pigny, la distribution de l’eau potable est dorénavant assurée depuis 2020 par la Communauté de Communes des Terres du Haut Berry. Comme sur l’ensemble du territoire français, il sera nécessaire de renouveler dans les années à venir certains réseaux des 30 communes qui composent la CCTHB. Des chantiers sont en cours comme à Pigny ou 1,1 km de canalisation des années 1970 est renouvelé pour un montant de 450 000€. Le prix de l’eau va augmenter inévitablement mais à 30, il sera plus facile de faire face à ces travaux colossaux qui nous attendent ; si nous avions gardé la compétence, le tarif du m3 aurait grimpé davantage.
A contrario de la sécheresse et de la rareté de l’eau, nous avons vécu un déluge le 23 juin d’une rare intensité. Les rues de notre village sont devenues de véritables torrents et le plus dramatique a été les dégâts importants causés dans certaines habitations. Devant une telle violence, digne des tropiques, nous sommes totalement démunis et dans l’impossibilité de faire face.
L’année 2023 aura donc été une année de travaux importants rues de la mairie, église, marge et ils vont continuer jusqu’au mois de juillet 2024. Vous découvrirez à l’intérieur de ce bulletin les différentes phases de travaux et aménagements qui seront réalisés. La sécurité passe par des aménagements pour réduire la vitesse qui est, comme partout, un problème majeur. Cette artère principale, fréquentée par beaucoup d’enfants qui vont à l’école, sera traitée avec la plus grande attention.
Dans ces périodes de tension mondiale, je souhaite terminer par une citation positive : « J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé.” Voltaire 
Je vous souhaite de passer de belles fêtes de fin d’année et vous donne rendez-vous le dimanche 7 janvier pour les vœux de l’équipe municipale.
​​​​​​​Le Maire : Patrick  RICHARD